Parcours de diplômés

Que sont-ils devenus ?Découvrez chaque mois ce que sont devenus les anciens étudiants de l’IUT Lorient&Pontivy

Le parcours des anciens étudiants c’est d’une part la fierté de l’IUT Lorient&Pontivy et une source d’inspiration primordiale pour les étudiants actuels et futurs. C’est pourquoi, l’IUT de Lorient&Pontivy organise chaque année des « Tables rondes » où les diplômés viennent témoigner et échanger autour de leur parcours et du métier qu’ils exercent. L’occasion pour les étudiants de découvrir des parcours très variés et des carrières très prometteuses.

Le parcours du mois

Clément Le Priol - DUT GTE - Promotion 2009

Après avoir intégré une école d’ingénieur spécialisée dans les énergies, Clément Le Priol occupe aujourd’hui le poste d’ingénieur contrôle process, au CERN de Genève.

 

Son DUT en poche, Clément a intégré l’ITII Pays de la Loire, école d’ingénieur en alternance, en partenariat avec Polytech'Nantes. Il occupe à présent la fonction d’ingénieur contrôle process dans le groupe C&V (Cooling & Ventilation) du CERN (Centre Européen pour la Recherche Nucléaire) à Genève où se trouve les accélérateurs de particules.

 

Quelles missions ?

Clément Le Priol a en charge de définir l'analyse fonctionnelle de l'automatisme qui pilote soit les unités de ventilation (CTA) soit les systèmes de refroidissement (eau glacée, eau mixte...) pour les différentes infrastructures des accélérateurs de particules, des expériences et autres besoins de type industriel du groupe C&V.

Il doit aussi tenir les plannings des études, des tests en labo ou sur site et la mise en service finale. Pour cela, il est épaulé par une équipe de contractants qu’il doit manager. En parallèle, il traite les demandes de la section Opération pour des corrections/améliorations des systèmes opérationnels.

 

Quelle expérience ?

Lorsqu’on lui demande ce qu’il apprécie le plus dans son métier, Clément précise que la technicité des installations C&V du CERN n'est pas extraordinaire, mais que l'expérience de travail au CERN est unique et permet de rencontrer beaucoup de personnes de pays et secteurs d'activités différents. Son poste lui donne aussi l'occasion de s'intéresser à d'autres métiers hors du commun (cryogénie, mécanique de très haute précision, robotique en milieu radioactif). Clément touche environ 6700 CHF (francs suisses) soit 6200€ par mois.

 

Quel lien avec la formation GTE ?

Clément Le Priol estime que toutes les matières liées à son métier (échangeur, conduction, électricité) qui lui ont été enseignées ont eu leur importance pour accéder au poste d’ingénieur contrôle process. De même, les cours d'automatisme lui ont aussi apporté des bases primordiales.